pharmaciebeau.com
pharmaciebeau.com
pharmaciebeau.com
pharmaciebeau.com
Neuvy-Sautour vue générale


Neuvy-Sautour , petit bourg attachant, porteur d'un long passé, offre un cadre de vie agréable, verdoyant.

L'implantation

A la fin du plateau descendant de la forêt d'Othe, dominant la plaine de l'Armance, le village de NEUVY surplombait le hameau de Sautour, construit dans la Vallée. Il existait vraisemblablement dès la période gallo romaine et utilisait l'importante voie romaine dite d'Agrippa qui reliait Lyon à Boulogne en passant par Avrolles et Troyes.
Presqu'à la limite de la Haute Bourgogne et de la Champagne, il a été rattaché directement à la Châtellenie de Saint-Florentin.

 

Carte de situation de Neuvy-Sautour

 

Le Nom

L'étymologie, comme il arrive fréquemment, a provoqué de nombreuses tentatives d'explication, dont aucune n'est décisive. Les plus vraisemblables sont, pour Neuvy : NOVUS VICUS (nouveau village) et pour Sautour : SALTUS (région de bois et de pacages) devenu peu à peu la Vallée.

L'origine

Des textes du XIIème et du XIIIème siècles montrent que si Novus Vicus a été un établissement gallo romain, il a abrité au médiéval des agriculteurs, dont la vie professionnelle a été marquée par la qualité et la fertilité du sol. Au contraire, à partir des temps féodaux, on constate que Sautour a toujours été un manoir.

Les Seigneurs

C'est au début du XIIème siècle que l'histoire des lieux et des seigneurs est mieux connue. Dans la longue énumération de ces derniers, on ne retiendra, pour ce court survol que :
-Guy de SAUTOUR (1228) compagnon du roi Thibaut IV à la Croisade.
-François des ESSARTS, royaliste passionné, qui, en 1580 combattit la Ligue avec acharnement.
-Charlotte des ESSARTS, maîtresse de Henri IV, devenue duchesse de Romonrantin, dont les deux filles devinrent abbesse l'une de Fontevrault, l'autre de Chelles.

-La famille de VAUDREY, célèbre par sa fameuse devise calembour : « j'ai valu, je vaux, et vaudrey ».
-Enfin Nicolas QUATRESOLS de la MOTTE, écuyer et conseiller du roi, qui acquiert en 1771 pour 217.000 livres la seigneurie de Neuvy. Il est en outre Seigneur de Bernouil, Cheney, et Lasson.

La résidence

Mais il choisit Neuvy comme lieu d'habitation.
... « La maison dans laquelle il s ‘installe à partir de 1785 existe encore aujourd'hui, non loin de l'église, en bordure de la route de la Vallée. C'est une vaste demeure, en pierre de taille, bâtie au XVIIIème siècle par Gabriel Viault qui la lui vendit en 1785. Il y mourut en 1814. (réf. bulletin de la Sté des Sciences de l'Yonne. 1921).
Après quelques occupants successifs comme le notaire Brivois, le député de l'Aube Edouard Berthélemot, le baron Caruel de St Martin, la maison devint en 1976 la propriété du Colonel et de Madame HEYSCH.
On peut encore voir dans l'une des quatre grandes caves voûtées qui forment le sous sol de l'immeuble, l'entrée du souterrain qui conduisait à l'église.
Celle-ci, qui, en l'absence de château à Neuvy, jouait le rôle d'abri des serfs et des cultivateurs, disposait paraît-il d'une salle ronde, sous la nef centrale, d'où partaient cinq souterrains permettant en cas d'invasion ou de siège, de se ravitailler, d'alerter, ou de s'échapper.
Celui qui provenait de la Résidence ayant été défoncé au moment de la construction de la route qui passe devant le choeur de l'église, à travers l'ancien cimetière, son entrée a été murée pour des raisons de sécurité.
Deux édifices marquants méritent maintenant de retenir notre attention : le Château et l'Eglise.

Le château

Celui-ci, au rebours d'une coutume répandue au médiéval, où les châteaux avaient un rôle de poste de police et d'observatoire, n'était pas situé sur la hauteur de Neuvy, d'où il aurait pu surveiller la plaine en direction du Tonnerrois, et assurer ses arrières contre les forces venant de la forêt d'Othe.
La raison généralement avancée est que les terres qui s'y seraient prêtées étant bien d'église, n'ont jamais pu être vendues à un pouvoir civil. Le château fut donc construit à la Vallée, vraisemblablement au XIVème siècle.
Les archives nous précisent qu' « il était flanqué de sept tours avec larges et profonds fossés. Il avait façade avec perron, deux ailes en retour d'équerre, formant une belle cour d'honneur à laquelle on accédait par un pont levis ». ainsi son implantation avait-elle au moins l'avantage de lui fournir en abondance l'eau nécessaire à sa défense, par ses douves, et à son alimentation, en cas de siège.
A titre d'exemple, c'est ce qui permit à François des Essarts de résister victorieusement aux assauts des chefs ligueurs d'Auxerre.
Mais, au fil des années, en même temps que la puissance politique des seigneurs déclinait, l'entretien des châteaux laissait à désirer. Celui de Sautour, au XVIIIème était dans le plus mauvais état. A la révolution, il fût démoli et les terres vendues comme biens nationaux.
Pendant longtemps, son emplacement resta très visible et forma un grand enclos appelé Clos de Sautour. C'est en 1986/1987 que la dernière trace des fossés disparut et que des champs cultivés effacèrent définitivement les souvenirs des temps féodaux.

L'Eglise

Eglise0806.JPG
Eglise de Neuvy-Sautour (prise de vue Août 2006)

Au premier coup d'oeil, le visiteur est frappé par ses proportions imposantes, qui ne paraissent pas correspondre aux besoins de la paroisse : au XVIème siècle, la population de Neuvy était beaucoup plus importante qu'aujourd'hui. Le curé prieur, qui avait alors deux vicaires, enregistrait chaque année entre quatre vingt et cent baptêmes!

L'édifice fut très gravement endommagé par l'incendie du 27 septembre 1787 qui par ailleurs détruisit cinquante quatre maisons. Il fut épargné par un second incendie en 1808, qui fît des ravages dans la partie sud du village.
En pénétrant à l'intérieur, on se retrouve devant deux bâtiments bien distincts par la conception architecturale et la date de construction.

Le premier semble dater du Xvème. Il offre une nef et deux bas côtés de même longueur (22m) avec des voûtes ogivales peu élevées, et de solides piliers. Au nord ouest , se dresse la forte tour carrée du clôcher, à laquelle est accolée la tourelle de l'escalier, carrée à la base et ronde à son sommet.
En remontant la nef vers l'est on franchit l'emplacement de ce qui a été le mur fermant le choeur et en descendant deux marches, on pénètre dans une vaste église d'inspiration Renaissance, très élevée (les fenêtres ont 14m de hauteur) et pleine lumière, ce qui forme un contraste saisissant avec la petite église post romane.
A l'extérieur deux portails très importants, et d'une exécution tout à fait remarquable sont généralement attribués au Primatice, abbé commanditaire d'une abbaye de Troyes. Celui du nord offre deux salamandres ( emblème de François1er) alors que dans celui du sud figure St-Pierre et St-Paul.

PorteEglise.JPG


Les diverses inscriptions et dates gravées sur les pierres se contredisent. Mais l'examen des blasons permet cependant de penser que les familles des ESSARTS et de la CHATAIGNERAIE sont intervenues vers 1539.
Quelques belles statues de l'Ecole de Troyes sont visibles, mais la pièce la plus remarquable est sans conteste « la belle croix », une haute et splendide croix renaissance polychrome ornée de symboles (le pélican, une danse macabre avec pape, seigneurs et vilains)

BelleCroix_1.JPG
« La belle croix »


Construite en matériaux fragiles, (pierres calcaires gélives) l'église nécessite souvent l'intervention des Beaux Arts : espérons que grâce à eux sera préservé ce beau monument qui, visible de loin, donne tout son caractère au village.


retour au menu précédent

Vous êtes ici > Notre environnement

03 86 56 34 67
pharmabeau@wanadoo.fr

22 grande rue

89570 NEUVY-SAUTOUR

pharmaciebeau.com
pharmaciebeau.com
pharmaciebeau.com
pharmaciebeau.com
pharmaciebeau.com
pharmaciebeau.com
pharmaciebeau.com
pharmaciebeau.com
pharmaciebeau.com
pharmaciebeau.com

Bienvenue à tous, 

Philippe Beau et ses collaboratrices,

sont heureux de vous accueillir sur le site de la Pharmacie

Source d'information et de conseil de santé...

N'hésitez pas revenez souvent ! 

Cliquez
ici

pour voir la liste

des médecins généralistes

dans un périmètre de 25 km

autour de Neuvy-Sautour

 location vente de matériel médical - rayons herboristerie - médecine douce - vétérinaire

Pharmacie Beau - 22 grande rue - 89570 Neuvy Sautour - Yonne - 03 86 56 34 67 - création et motorisation Cle de site